Accueil » Téléassistance pour seniors: quels dispositifs choisir ?

Téléassistance pour seniors: quels dispositifs choisir ?

par Aina
Téléassistance pour seniors

Il est avéré que la téléassistance figure parmi les moyens efficaces pour renforcer la sécurité des personnes âgées souhaitant vivre seules à leur domicile. En effet, il s’agit d’un système qui permet demander de l’aide à distance avec une plate-forme téléphonique d’appels. Un tel moyen a surtout pour objectif de permettre aux seniors de vivre sereinement chez eux en toute sécurité et d’une manière autonome.

Système de téléassistance : comment ça marche ?

En règle générale, les systèmes de téléassistance sont constitués de quelques éléments principaux. En premier, on retrouve le boîtier de communication avec la centrale d’écoute. Celui-ci est souvent doté d’un micro et d’un haut-parleur. Il est habituellement installé sur la ligne de téléphone fixe. Mais parfois, il peut être muni d’un système GPRS avec une carte SIM spécifique. En second lieu, il y a l’émetteur portable. Il peut s’agir d’un bracelet ou bien d’un collier avec un bouton d’alerte afin de contacter en tout temps les responsables d’écoute sur la plate-forme d’assistance. Ces derniers sont pratiquement toujours accessibles 7 jours/7 et 24 heures/24.

S’il arrivait que le senior fasse un malaise, il pourrait appuyer sur le bouton situé sur le médaillon afin d’activer le contact avec la centrale d’écoute. Cependant, il est aussi possible de déclencher l’alerte à partir du transmetteur. Toutefois, il ne faut pas non plus oublier que l’univers de l’assistance à distance a beaucoup évolué. Avec les avancées technologiques actuelles, on retrouve des dispositifs de téléassistance plus sophistiqués à l’exemple d’une téléalarme à domicile proposés sur ce site spécialisé.

Pour quels types de téléassistance opter ?

Les personnes âgées ont la possibilité de choisir entre plusieurs types de téléassistance.

La téléassistance à domicile : il s’agit sans doute de l’une des solutions les plus classiques de l’assistance à distance. Elle invite les seniors à se munir d’un pendentif ou d’un bracelet d’alarme relativement basique. Mais, il est aussi possible de retrouver des bracelets détecteurs de chute. Ils sont particulièrement connus pour leur performance puisqu’ils peuvent déclencher l’alerte automatiquement en cas de chute ou de malaise.

La téléassistance intelligente : cette solution consiste cette fois-ci à mettre en place des capteurs de mouvements dans certaines pièces stratégiques de la maison. Les seniors n’auront donc plus à porter sur eux aucun appareil. L’alerte se déclenche automatiquement en cas d’absence de mouvement par exemple afin d’alerter les proches et les secours.

La téléassistance mobile : cette solution se présente le plus souvent sous forme de bip d’alerte portable ou d’une montre d’assistance. Elle inclut également un dispositif muni d’un système de géolocalisation et d’un micro haut-parleur. Ce qui permet de l’emporter partout même hors du domicile.

Des aides financières pour alléger le coût de la téléassistance

Généralement, la téléassistance présente un coût plus ou moins important. Par contre, le prix peut varier selon les options choisies et l’opérateur sélectionné. D’habitude, elle fonctionne par prélèvements mensuels ou par abonnement. On retrouve souvent un forfait classique, mais il y a la téléassistance avec détecteur de chute et alerte automatique qui peut être plus coûteuse. Il faut dire que les coûts peuvent augmenter en choisissant une solution de téléassistance avec diverses options supplémentaires sans oublier les différents frais annexes.

Certes, les offres sont variées sur le marché. C’est pour cela qu’il est important de comparer plusieurs devis afin de choisir celle qui est plus abordable. Dans tous les cas, il faut noter qu’il existe des aides et prises en charge pour personnes âgées. C’est le cas de l’Allocation personnalisée d’autonomie ou APA, la Prestation de compensation du handicap ou PCH, les mutuelles, caisses de retraite ou mairies ou encore le crédit d’impôt de 50 %.

Facebook Comments

Articles liés